Utilisateur

Recherche
Liens Web

Galerie photos

_NO_IMAGES
Moyens

E3F copyright M. Paringaux  Copyright : M.Paringaux

1/L’AVION

L’E-3F SDCA (Système de Détection et de Commandement Aéroporté) est conçu dans une cellule de BOEING 707-320B sur le modèle des E-3B/C AWACS (Airborne Warning And Control System) américains. Construits spécialement pour la France en même temps que les modèles anglais, les quatre E-3F de l’Armée de l’air ont été livrés neufs en 1990 et 1991 et sont tous mis en œuvre par le 36ème EDCA depuis la base aérienne 702 d’AVORD.

Constructeurs :

  • BOEING pour le porteur (basé sur une cellule de B707-320) et le rotodôme
  • WESTINGHOUSE (aujourd'hui NORTHROP GRUMMAN) pour le radar primaire
  • TELEPHONICS pour le radar secondaire

Date du premier vol :

  • 05 mai 1990 (N°201 sans rotodôme, Renton, USA)
  • 22 août 1990 (N° 201 avec rotodôme, Seattle, USA)

Arrivée en France :

  • 10 octobre 1990 (N°201 au Bourget pour équipement par UTA Industries, aujourd’hui Air France Industries)

Arrivée du premier E-3F sur la base aérienne d’Avord :

  • 17 décembre 1990 (N°201)

Date de mise en service dans l'Armée de l'Air :

  • 22 mai 1991 (N°201 / 36-CA puis 702-CA* / F-UJCA)
  • 25 juillet 1991 (N°202 / 36-CB puis 702-CB* / F-UJCB)
  • 24 septembre 1991 (N°203 / 36-CC puis 702-CC* / F-UJCC)
  • 21 novembre 1991 (N°204 / 36-CDpuis 702-CD* / F-UJCD)

* Depuis 2010, les traditionnels numéros d'escadre sont remplacés par les numéros des bases aériennes de stationnement; pour l'E-3F, il s'agit de la Base Aérienne 702 d'AVORD.

Date de déclaration de la capacité opérationnelle de la 36ème escadre (aujourd’hui 36ème escadron) :

  • 19 juin 1992

Envergure : 44,4 m
Longueur : 46,6 m
Hauteur : 12,6 m
Poids à vide équipé : 85,6 t
Poids maximal au décollage : 152 t

Ravitaillement en vol : oui

Type de propulseur : réacteur CFM 56-2-A3
Poussée : 4 x 11 t
Vitesse maximale : Mach 0,9
Plafond opérationnel : 10 000 m

Equipement :
Moyens radios HF, VHF et UHF
Liaison de données tactiques (IJMS, liaison 11 et liaison 16)
Transpondeur modes 1-2-3-C et mode 4 / Mode S (transmission uniquement)
Avionique : VOR/ILS/DME, TACAN, GPS-INS, ADF, pilote automatique
Radar primaire : AN/APY-2 de Westinghouse à capacité de détection air et maritime
Radar secondaire : AN/APX-103A, détection modes transpondeur

Distance de roulement

  • au décollage : 2 100 m
  • à l'atterrissage : 1 800 m

Équipage 18 personnes dont :
4 pour l'équipage de conduite :

  • 2 pilotes
  • 1 navigateur
  • 1 mécanicien navigant

14 pour l'équipage de mission :

  • 5 contrôleurs  de défense aérienne dont le chef de mission et les chefs des travées contrôle et surveillance
  • 4 opérateurs de surveillance aérienne dont 1 "link manager" pour les liaisons de données
  • 1 opérateur de détection électro-magnétique
  • 1 opérateur communication
  • 1 technicien communication
  • 1 technicien informatique
  • 1 technicien radar
Intérieur E3F

Interieur

2/ LE PERSONNEL

Le 36ème EDCA compte environ 210 personnes réparties en une vingtaine de spécialités :

  • personnel navigant :

    • officiers pilotes (PCB, PIL)

    • officiers navigateurs (NCB, NAV)

    • officiers mécaniciens navigants (MN ou FE)

    • sous-officiers mécaniciens navigants (MN ou FE)


  • personnel embarqué :

    • officiers contrôleurs de défense aérienne (TD, FA, SC1)

    • officiers contrôleurs de circulation aérienne (FA, SC1)

    • sous-officiers contrôleurs de défense aérienne (WD)

    • sous-officiers opérateurs de surveillance aérienne (SC2, SO, CO)

    • sous-officiers opérateurs de surveillance électronique (PDO)

    • sous-officiers techniciens (CT, DT, RT)


  • personnel au sol :

    • officiers renseignement

    • officiers informaticiens

    • sous-officiers informaticiens

    • sous-officiers administratifs

    • militaires du rang administratifs

    • civils informaticiens et administratifs

Le personnel volant (160 personnes) est indifféremment issu des quatre escadrilles. A l’exception des déploiements, il n’y a pas d’équipages constitués.

Notes :

PCB : Pilote Commandant de Bord
PIL : Pilote
NCB : Navigateur Commandant de Bord
NAV : Navigateur
MN ou FE : Mécanicien Navigant ou Flight Engineer

TD : Tactical Director, chef de mission, interlocuteur du centre de commandement au sol
FA : Fighter Allocator, chef de travée contrôle
SC1 : Surveillance Controller 1, chef de travée surveillance
SC2 : Surveillance Controller 2 aussi appelé Link Manager, gestionnaire des liaisons de données tactiques
WD : Weapons Director, contrôleur d’interception
SO : Surveillance Operator, opérateur de surveillance aérienne (et maritime)
PDO : Passive Detection Operator, opérateur de surveillance électronique
CO : Communications Operator, opérateur de surveillance aérienne spécialisé en tant qu’opérateur communications
CT : Communications Technician, mécanicien radio bord
DT : Display Technician, mécanicien calcul, chargé du système d’exploitation et de la gestion technique des consoles
RT : Radar Technician, mécanicien radar

Le chef de mission (le TD) est l'autorité la plus élevée à bord pour l'exécution de la mission confiée à l'AWACS; il est en contact avec les organismes de commandement au sol et travaille en étroite collaboration avec le commandant de bord qui peut être soit un pilote, soit un navigateur. Dans tous les cas, comme dans tout aéronef, le commandant de bord est l'autorité la plus élevée à bord en ce qui concerne la conduite et la sécurité de l'aéronef et de ses occupants.