Dernière vidéo

Facebook EDCA

Armée de l'Air

Echange avec les Awacs de l'OTAN

Du 22 au 24 février 2016, le parking de la 36e escadre aérienne, stationnée sur la base aérienne 702 d'Avord (Cher), a accueilli un Awacs d’une livrée plus claire que ceux habituellement présents. Équipé de quatre moteurs effilés, l'avion-radar arborait également un lion rouge sur la dérive.

Reconnaissable par la présence du sigle NATO sur ses flancs, il s’agissait d’un E-3A, appartenant à l’Otan et mis en œuvre depuis la base aérienne de Geilenkirchen (Allemagne) par du personnel issu de certains pays membres de l’Alliance.

Une première mission a opposé deux Awacs. Un E-3F conduisait une opération dont l’objectif était de récupérer du personnel dans le Massif central, tandis que l’E-3A contrôlait des "agresseurs" dont le but était de les mettre en échec. Cette mission a été suivie d'un débriefing détaillé. Le 24 février, l’Awacs de l’Otan a décollé pour contrôler une mission de combat de Rafale au-dessus du Massif central avant de rejoindre sa base d'attache. L’E-3F, pour sa part, s'envolait en direction du Portugal, pour une mission de contrôle menée dans le cadre de l’exercice interalliés Real Thaw.

Cette visite a permis de nombreux échanges sur des sujets variés comme l’organisation et l’optimisation de l’instruction sur Awacs, l’utilisation du simulateur de mission, l’emploi opérationnel de l’Awacs et son intégration aux opérations modernes, sa maintenance, la composition des équipages… Les opérations de «réassurance» menées au-dessus de l’Europe de l’Est ont également été abordées. Ces dernières sont aujourd'hui menées conjointement par les Awacs Turcs, otaniens, britanniques et français.

Une délégation de haut rang accompagnait l’équipage otanien puisque le Brigadier GeneralDunlop, commandant de la force Awacs de l'Otan, et le Brigadier General Stoye, chef de sa composante E-3A, étaient également présents. Tous les participants ont confirmé l'intérêt de ce type d’échange, en raison de la complexité de mise en œuvre des système de détection et de commandement aéroportés et de l’évolution des opérations aériennes. C’est par ces connaissances mutuelles que l’interopérabilité et la cohésion de l’Alliance sont garanties. De plus, la délégation a souligné l’excellence et la chaleur de l’accueil et du soutien du personnel de la base aérienne.

 

Sources : © BA 702
Droits : © Armée de l'air

Pour nous contacter

 Par Courrier à l'adresse suivante :

Monsieur l'Officier Traditions du 36eme EDCA

Base aérienne 702

Route de Bourges

18520 AVORD

FRANCE

Par mail : traditions@36edca.fr

Pour contacter le Webmaster : webmaster@36edca.fr

Boutique EDCA

© 2017. 36e Escadron de Détection et Contrôle Aéroportés 00.036 "Berry". Tous droits réservés. Design inspiré par Enginetemplates.com
Free Joomla! templates by Engine Templates